fbpx

Festival Musical Arbanais – Concert 26/09/2020

 

Concert de musique de chambre donné par le « quatuor Andréa »

Samedi 26 septembre 2020 –  21.00 – à l’Eglise de Giens

Le quatuor Andrea est né en 2018 du désir de quatre concertistes d’unir leurs expériences internationales pour offrir le plus beau des répertoires : celui pour quatuor à cordes.

Après une apparition remarquée l’année dernière dans un programme Dvorak Schubert, ces quatre talentueux musiciens ont choisi d’associer Ludwig van Beethoven (dont nous fêtons le 250e anniversaire de la naissance) et un autre géant du quatuor :  Dmitri Chostakovitch.

Ludwig van Beethoven : Quatuor à cordes opus 18 n° 5. Ce quatuor fut composé pendant l’été 1799 après la composition du quatuor opus 18 no 2. Si le no 2 s’inspirait de l’écriture de Haydn, ce cinquième quatuor est un hommage explicite à Mozart, et plus particulièrement au quatuor no 18 KV 464 op.10 n° 5 écrit dans la même tonalité de la majeur et que Beethoven admirait particulièrement.

Dmitri Chostakovitch : Quatuor à cordes n° 8. Ce quatuor à cordes est une œuvre de musique de chambre composée par Dmitri Chostakovitch en 1960. Il s’agit de l’une des œuvres les plus connues et jouées du compositeur russe, dont certains thèmes furent par ailleurs réutilisés par Chostakovitch dans d’autres compositions. Depuis 1959, Chostakovitch souffrait de poliomyélite et se rendit près de Dresde, officiellement pour écrire la musique du film Cinq jours et cinq nuits, plus officieusement pour des traitements. Impressionné par le spectacle de la ville dévastée, il écrivit le quatuor en trois jours, du 12 au 14 juillet 1960. L’œuvre est dédicacée « aux victimes de la guerre et du fascisme ». Dans ses mémoires cependant, il écrit à propos de la partition : « Je me suis dit qu’après ma mort personne sans doute ne composerait d’œuvre à ma mémoire. J’ai donc résolu d’en composer une moi-même… »

« Le thème principal de ce quatuor sont les notes D. Es. C. H., c’est-à-dire mes initiales, et j’ai cité certaines de mes œuvres. Une petite anthologie ! »

Entrée et participation libres